Annonces immobilières

Les annonces immobilières, la clé pour trouver votre futur logement

Afin de trouver le bien immobilier de vos rêves, il n'existe pas des milliers de solutions. Aussi, pour débuter vos recherches, le plus simple est de consulter Internet. Divers sites peuvent permettre de trouver des informations :

 

  • Les sites des agences immobilières permettent, grâce à leur moteur de recherche intégré, de pouvoir accéder aux biens disponibles selon les critères souhaités (région, ville, nombre de pièces, surface habitable, etc.). Si certains vous intéressent, il est alors bon de vous rapprocher des professionnels concernés

 

  • Les portails dédiés à l'immobilier donnent la possibilité d'accéder à un grand nombre d'annonces immobilières. Attention toutefois, celles-ci ne sont que très rarement mise à jour et vous risquez de perdre du temps pour rien

 

  • Les plates-formes de petites annonces gratuites incluent aussi des annonces immobilières qui généralement débouchent sur des transactions entre particuliers.

 

Un autre moyen d'avoir accès à des annonces immobilières et de consulter les quotidiens et les hebdomadaires de presse. En Suisse, La Tribune de Genève (le mardi) et 24 heures (le mercredi) proposent une rubrique dédiée. Des journaux gratuits font de même dans plusieurs cantons de Suisse Romande.

 

À noter que les enseignes immobilières, surtout les plus importantes, mettent également à disposition des acheteurs, devant leurs agences, des catalogues présentant leurs principaux produits.

 

 

Ne pas se laisser berner par les annonces immobilières

 

Parce que les annonces immobilières ont pour unique but de vous convaincre de visiter des lieux et éventuellement d'acheter, elles ont toujours tendance à « survendre » les biens. Par conséquent, il est essentiel de savoir lire entre les lignes pour ne pas se faire duper.

 

Voici donc quelques points auxquels vous devez absolument veiller sur une annonce immobilière :

 

  • Le prix. Il doit réellement correspondre à l'objet mis en vente. Or, pour des biens-fonds neufs, le prix indiqué est souvent le prix plancher correspondant à la variante la plus simple des appartements ou maison disponible alors que la description est celle de la variante la plus complexe

 

  • La surface habitable. Celle apparaissant sur les annonces immobilières trompe souvent les acheteurs puisque ce qu'elle diffère de la surface habitable réelle

 

  • Les photos. Prévues pour vous faire succomber, elles vous présentent toujours uniquement les atouts d’une maison et masquent ses inconvénients. Il faut dire qu’il est très simple de découper des clichés pour orienter la réalité. Par conséquent, la visite s’impose pour vérifier que tout est authentique sur les photos

 

  • La situation du bien ou la qualité de ses équipements.  Ils font souvent l'objet de superlatifs qui n'ont pas lieu d'être. Aussi, la seule manière de voir si tout est réellement à la hauteur des promesses faites consiste le plus souvent à effectuer une visite de l’habitation concernée

 

  • Les distances et délais séparant le bien des commodités ou de la grande ville. Ils sont souvent sous-estimés par les vendeurs puisqu’estimés aux heures où le trafic est moindre

 

 

A noter que, grâce au développement des logiciels de cartographie tels Google Maps ou Google Street View, de nouvelles possibilités s’offrent aux acheteurs. De ce fait, n’hésitez pas à faire un petit détour virtuel par là où se situe le bien susceptible de vous plaire.

 

Cette visite virtuelle pourrait bien vous éviter de perdre votre temps à visiter réellement le bien si toutefois, il se situe dans un quartier qui, à coup sûr, ne vous plaira pas.

 

Photo credit: sybarite48 via Foter.com / CC BY