Ventes aux enchères

Les ventes aux enchères immobilières, méconnues du grand public

Alors que la majorité des ménages consulte les petites annonces immobilières disponibles dans les journaux ou sur les vitrines des agences pour trouver le bien de leur rêve, il semble pertinent de leur indiquer que toutes les ventes ne se réalisent pas à un prix déterminé à l’avance.

 

En effet, plusieurs dizaines de maisons et appartements sont proposées chaque semaine en Suisse dans le cadre de ventes aux enchères immobilières et la gamme de produits disponibles est souvent très large.

 

Le point commun entre tous les biens est que leurs propriétaires se sont montrés incapables de rembourser leur emprunt et de s’acquitter des intérêts hypothécaires qui l’accompagne.

 

 

Les ventes aux enchères, paradis des bonnes affaires ?

Alors que la notion de « ventes aux enchères » pourrait laisser penser qu’il est possible d’obtenir une maison ou un appartement sans avoir à débourser une somme trop importante, cela n’est pas vraiment le cas.

 

En effet, la banque de l’emprunteur défaillant fait généralement le nécessaire pour participer aux enchères jusqu’à ce que le montant couvrant les dettes du propriétaire soit obtenu. Dans certaines situations, ce montant est proche du prix de vente « juste » du bien et il est donc impossible de faire une vraie bonne affaire.

 

De même, lorsque les biens disponibles lors de ventes aux enchères se situent sur des zones géographiques très prisées, l’expérience montre qu’ils sont achetés à un prix au moins égal à leur vraie valeur.

 

Reste qu’il est bien possible de faire de jolies affaires si vous désirez acquérir un appartement ou une maison « classique » sur un secteur ne faisant pas l’objet d’une forte demande. Selon les offres du moment, c’est une économie représentant de 5 à 40% du prix de vente qu’il sera envisageable de réaliser.

 

Préparer une vente aux enchères immobilières

Acheter un bien immobilier lors d’une vente aux enchères mérite de prendre quelques précautions et de bien comprendre le mécanisme de ce type de ventes. Aussi, avant de vous jeter à l’eau dans l’espoir de trouver le futur appartement ou la future maison de vos rêves, il est conseillé de vous rendre à une vente aux enchères en simple spectateur. Profitez de l’occasion pour prendre quelques notes sur un calepin et pour noter les astuces utilisées par les potentiels acquéreurs pour tenter d’acheter au meilleur prix.

 

Une fois cette première étape réalisée, il va falloir consulter les bulletins officiels mais surtout les sites Internet des Offices des Poursuites et des Faillites. C’est là que vous trouverez la liste des objets mis aux enchères accompagnés de leur jour de vente et de l’estimation de leur prix.

 

Si l’un d’entre eux est susceptible de vous intéresser, analysez les conditions de mise aux enchères puis vérifiez au Registre Foncier si des charges, droits ou obligations sont liés au bien. Si tel n’est pas le cas, il est temps de demander à visiter le bien et le mieux est de vous faire accompagner par un expert. Et oui, puisque les ventes aux enchères sont réalisées sans garanties, mieux vaut être certain que le bien ne vous réserve aucune mauvaise surprise par la suite…

 

Si tout vous a convaincu jusque-là, il est temps de prendre rendez-vous avec une banque afin d’obtenir une garantie de financement écrite. Vous pourrez ainsi déterminer l’enchère maximale que vous pouvez faire pour obtenir le bien pour lequel vous avez eu un véritable coup de cœur.

 

Notez que si vous présentez l’enchère la plus haute, un acompte égal à 10 à 20% de la valeur d’acquisition vous sera immédiatement demandé et que la vente sera conclue dès la vente aux enchères terminée !